Chauffage à distance

Depuis 2010, Châtel-St-Denis dispose d'une centrale de chauffage à bois qui permet de répondre à la demande de plus de 120 clients. Ce mode de production énergique fiable donne entière satisfaction et il permet de répondre à la politique énergétique menée ces dernières années.

La réalisation de la nouvelle gare comprend un volet immobilier, avec la construction de nouveaux quartiers. Les Transports publics fribourgeois (TPF) et la Commune de Châtel-St-Denis, soucieux d'apporter une solution durable aux besoins énergétiques de ces nouveaux bâtiments, ont décidé d'étudier la réalisation d'un chauffage à distance (CAD), la centrale actuelle ne pouvant fournir suffisamment d'énergie.

Un appel d’offres pour l’étude, la réalisation et l’exploitation d’un nouveau CAD a été lancé en juin 2018. Sur les 
5 entreprises retenues, c’est Gruyère Energy SA (GESA) qui a remporté le concours. 

L’implantation de cette nouvelle centrale de chauffe, en grande partie souterraine, a été localisée au lieu-dit 
« La Racca ». Seule la façade Est et le retour de la façade Sud sortiront du terrain naturel, du fait de la topographie 
des lieux (intégration dans le talus existant). Cette centrale fonctionnera grâce à des pellets produits en Suisse, dont au moins 75 % dans le canton de Fribourg. Elle sera également évolutive. Equipée, à la mise en service, de 2 chaudières d’une puissance cumulée de 2.1 mégawatts (MW), au fur et à mesure du raccordement de nouveaux bâtiments, la centrale pourra accueillir au total 4 chaudières pour une puissance totale de 5.7 MW. 

Le 10 février 2021, le Conseil général a accepté l’entrée de la Commune dans l’actionnariat de la société Lys Energie 
SA qui va développer ce concept. La Commune profite également de ce projet pour réaliser un bassin de rétention enterré et un parking de covoiturage. Effectivement, le plan général d’évacuation des eaux (PGEE) dicte la mise en place d’une rétention collective pour les eaux claires provenant des quartiers résidentiels situés à l’Ouest de la route cantonale et de la route communale des Pléiades. Le parking de covoiturage, prévu sur la centrale et le bassin de rétention, sera mis à l’enquête prochainement. Avec une capacité de 38 places pour voitures (2 équipées de bornes de recharge électrique et 1 pour personnes à mobilité réduite) et 10 places couvertes pour vélos, ce parking (à durée limitée et payant), remplacera le parking de covoiturage actuel du Lussy. Les travaux devraient débuter d’ici fin 2021-début 2022, pour une mise en service d’ici à la fin de l’année 2022.

Pour plus d’informations : 
Gruyère Energy SA à Bulle 
M. Yannick Conus 
026 919 23 73

Périmètre  étendu du chauffage à distance